La semaine dernière, nous avons évoqué l’importance du bon dialogue intérieur pour que votre auto-hypnose vous soit profitable.

Vous avez eu du temps pour vous y exercer : Bravo 🙂

Maintenant abordons l’auto-hypnose.

Je vais vous proposer dans cet article des extraits de “pourquoi vous allez adorer l’hypnose (et 12 process d’auto-hypnose)” édité chez Lanore. Ces extraits sont choisis spécialement pour l’article d’aujourd’hui, je me réjouis de vous en faire profiter, et je vais le faire sous forme de question-réponse pour plus de fluidité.


Par définition, “auto-hypnose” suggère que vous le ferez tout seul, par et pour vous-même. Je vais donc vous donner des pistes pour entrer par vous même en état dit “hypnotique”.
Rassurez vous, ce n’est rien de particulièrement exceptionnel, même si vous avez pu voir à la télé des trucs faramineux, ici, à priori, vous n’aurez pas de public, et ça vous autorise à le faire tout en douceur.

On ne peut pas tout faire en auto-hypnose, soyons bien d’accord…!
(séquence réalisée dans le cadre de mon cabinet d’hypnose en 2012)

“Certains vous diront même que toute hypnose est une auto-hypnose, y compris en cabinet avec un hypnothérapeute: cela souligne le fait que pour aller en état d’hypnose, votre décision d’y aller est la première clé.
L’un de mes professeurs dit souvent, en parlant de l’auto- hypnose, que c’est un peu comme si on se raconte une histoire drôle à soi-même : c’est bien rare de la trouver nouvelle et extraordinaire. C’est à cause de cet aspect-là que les process de soin ne peuvent pas tous être appliqués en auto-hypnose : il est parfois nécessaire que ce qui est dit à l’inconscient ne provienne pas du conscient, afin de « faire mouche ».”

On y va, alors?

Oui, on y va, mais voici un petit rappel essentiel :
“Ne doutez pas ! Le doute est mental, l’hypnose ne l’est pas. Il n’y a aucun challenge, à réussir ou rater votre auto-hypnose. Il y a juste l’idée de vous faire du bien. Personne ne vous trouvera génial si vous y arrivez, et personne ne vous trouvera génial si vous mettez le process en échec. Personne n’aura jamais de médaille pour avoir saboté ce qui lui fait du bien non plus. Et personne n’aura de gloire à réussir son auto-hypnose: on le fait pour soi, avec soi, tout seul…”

Se mettre en état d’auto-hypnose
sera une façon de provoquer
pour soi-même
un cadre et une capacité de réceptivité
à ses propres choix et décisions.

Tout obtenir de soi-même…

Il n’y a absolument AUCUN risque connu à l’auto-hypnose. Au pire, rien ne fonctionne et vous aurez pris un peu de temps pour vous, ce qui ne fait jamais de mal. L’Auto-hypnose permet aussi de s’offrir un moment de bien-être, anti-stress et reposant, sans aucune pression !

La position, ça compte?

Oui! “Installez-vous confortablement, car plus votre corps sera détendu, plus vous lui donnerez la capacité de répondre à votre demande. À l’inverse, imaginez que vous proposiez à quelqu’un de se détendre en restant debout sur un pied accoudé contre un mur, avec un ballon dans une main et un verre dans l’autre, le repos va être difficile à obtenir ! Donnez-vous les moyens de la réussite, dans tous vos choix : qu’ils soient cohérents en actes et en pensées, apportera toujours un poids supplémentaire à la suggestion que vous vous ferez !”

Méthode d’auto-induction inspirée d’Ernest Rossi, proche de Milton Erickson

Confortablement installé, vous prenez une bonne respiration en décidant que le moment de votre séance d’auto-hypnose est venu. Vous portez alors vos mains à hauteur de votre visage, 15 ou 20 centimètres devant vous, écartées de 20 centimètres environ, les bras libres ne reposant sur rien.
Vous observez maintenant vos mains comme si elles ne vous appartenaient pas. Vous savez le faire : vous avez déjà fait ce type de découverte lorsque vous aviez trois ou quatre mois, dans votre berceau, en regardant vos menottes roses et dodues bouger toutes seules… Aujourd’hui, vous les laisserez fixes, ouvertes, paumes face à face l’une de l’autre.
Avec un regard flou, imaginez comment ces mains – qui ne seraient pas les vôtres – vont pouvoir se rapprocher si votre inconscient accepte votre demande d’hypnose.
« Mon inconscient va pouvoir maintenant permettre à mes mains de se rapprocher l’une de l’autre et se coller, et cela sera le signe qu’il accepte cette séquence d’auto-hypnose. Puis mes mains se colleront spontanément l’une à l’autre, et à ce moment-là, je serai prêt à réussir le process que je mettrai en oeuvre. »
Vous dites vraiment cela, à haute voix et lentement, et vous laissez vraiment votre inconscient vous faire la surprise de rapprocher progressivement vos mains l’une de l’autre jusqu’à les coller l’une à l’autre.
Cette méthode demande d’apporter de la confiance à votre inconscient. Vous y arriverez de mieux en mieux au fur et à mesure de vos essais, en offrant à votre inconscient la liberté de le faire pour vous.

Et ensuite, on fait quoi?

On ne “fait” surtout rien. Par contre, en entrant dans cet état de réceptivité, vous pouvez évoquer pour vous quelque chose de bon. Imaginez par exemple, si vous voulez éviter de trop manger en confinement, que vous êtes agréablement repu devant une assiette qui contient encore de la nourriture et que vous la repoussez de la main, ou devant le dessert que vous prendrez au goûter… en imaginant le bien-être que cela représente de laisser cette assiette plus loin de vous et la garder pour plus tard…
Vous pouvez également vous raconter le plaisir que vous avez à faire du stepping sur la première marche de l’escalier, ou bien monter et descendre les marches à bonne allure plusieurs fois, pour faire du sport en cette période de confinement un peu trop statique parfois… avec un plaisir réel, et , soyons fous, des applaudissements en fond sonore quand vous récupérez la médaille d’or des JO du confinement… Votre inconscient aime bien s’amuser, ça le motive encore plus…
Si vous refaites cette visualisation plusieurs jours, plusieurs fois, voyez à quel point votre réceptivité est activée, en observant vos changements de comportement par rapport à ce que vous avez visualisé.

Mettons nous d’accord: vous ne visualisez que des choses agréables, et que vous voulez réussir. Le genre “je vais le faire, parce qu’il faut, hein, mais ça me branche pas”, vous laissez tomber, ça ne branchera pas non plus votre inconscient… Ce n’est pas de la magie 🙂

**

et zou ! à vous!

Voilà, ce sont des premières pistes à explorer… Evidemment, il pourrait y en avoir 20 000 de plus, ce qui ferait beaucoup trop. Mais les limites de l’hypnose ne sont que celles qu’on veut y mettre…
Dans “pourquoi vous allez adorer l’hypnose” (disponible aussi ici en livre numérique) vous trouverez plusieurs type d’auto-induction, et 12 process adaptables d’auto-hypnose.

**

C’est aussi simple que ça?

Oui! et … Faites vous plaisir, exercez-vous… plus vous vous exercerez, mieux vous y arriverez!

ci-dessous :
VOTRE CADEAU
SPÉCIAL

ASSOCIATION
Bien-Être en Normandie

***
cadeau bonus: l’atelier en vidéo-conférence LIVE GRATUIT
(hors promotion bonus, l’atelier coûte 20 euros)
Pour réaliser ensemble votre auto-hypnose,
avec d’autres pistes à explorer ensemble oralement,
et répondre à vos questions :
ce sera MERCREDI 8 AVRIL de 15h à 16h30
Inscription obligatoire par mail à CLaire@claireburel.com : je vous donnerai le code pour obtenir l’accés à notre “classe” sur internet.
****
A très vite!
Claire BUREL, hypnothérapeute, formatrice et auteure
www.claireburel.com

Catégories : HYPNOSE